Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 26 octobre 2005

Smoking / No smoking 3

"Un savant médecin, M. Jolly, a décrit devant l'Académie de médecine les funestes effets, plus fréquents qu'on ne croit, produits sur la santé par l'abus du tabac : destruction des dents, maladies de l'estomac et digestions difficiles, puis, dans les cas plus graves, maladies de la poitrine, prédisposition à la paralysie et même à la folie.
Eh bien, mes enfants, les effets sur l'intelligence et la moralité sont encore plus désastreux. Les excès de tabac enlèvent peu à peu à l'intelligence deux de ses facultés les plus essentielles : l'attention et la mémoire. Ceux qui abusent du tabac et passent leur vie entière à fumer, vivent dans une sorte de rêve, l'œil perdu dans le vague, la paupière à demi fermée, ne pensant à rien, incapables d'attention soutenue, indifférents et égoïstes."
(G. Bruno, Francinet. Livre de lecture courante, Paris, Belin, 1889)

Mœurs des Batékés

"Ce sont les femmes qui cultivent les champs. Les hommes tuent le gibier dans la forêt, attrapent des rats, das crapauds, des sauterelles, de grosses chenilles jaunes, et se nourrissent de tout cela. Brrr !
Et puis, le croiriez-vous ? quand ils n'ont plus rien à se mettre sous la dent, ils se jettent sur leurs ennemis, font des prisonniers... et les mangent."

(E. Devinat, Lectures élémentaires illustrées — Pour les enfants de 7 à 10 ans, Paris, Delagrave, ca 1910)

Moralité de la leçon : "Restons justes et bons envers les malheureux nègres de l'Afrique."

mardi, 25 octobre 2005

Le grand style 6

"Et c'était pour la première fois, après vingt-trois ans, comme l'éveil de je ne sais quoi de tendre qui sommeille toujours, même imprécis et inavoué, au fond des amitiés que l'on a pour les femmes lorsqu'elles sont jolies ou finissent à peine de l'être."
(Pierre Loti, "Passage de Carmencita", in Figures et choses qui passaient, Nelson, s.d.)

Smoking / No smoking 2

Bibliographie tabagique embryonnaire :

La poésie ne part pas en fumée, Paris, Éditions Saint-Germain-des-Prés, 1978.
Dr William T. Whitby, Vive le tabac, préface du Dr José Bacri, Paris, M.A. Éditions, 1988.
Jean-Jacques Brochier, Je fume et alors ?, Paris, Les Belles Lettres, 1990.
Stéphane Hoffmann, Le Bon Tabac. Traité sur les bienfaits du tabac, Paris, Albin Michel, 1996.

"Fumez donc, tas de clampins, ça chasse la maladie, et ça distrait !" (Le docteur Desgenettes, médecin militaire de l'expédition d'Égypte, aux pestiférés de Jaffa. Cité par S. Hoffmann)

lundi, 24 octobre 2005

Quasi filii obedientiæ...

L'essai d'Abraham Moles sur le kitsch (Psychologie du kitsch, Mame, 1971) est sous-titré "L'Art du bonheur". La formule pourrait s'appliquer assez justement à la peinture de Maurice Denis : scènes d'intérieur, maternités, mais aussi compositions religieuses.
Il s'agit moins, dans ce dernier cas, de "récupérer" une "émotion esthétique" au "profit " de "la religion séculière" — démarche caractéristique, selon Moles, du "kitsch religieux" — que de satisfaire à une fascination intime et nostalgique, celle de l'innocence d'avant la chute, d'avant la "mue périlleuse" et la conscience du péché.
Merveilleux visages de fillettes, si purs, si confiants, dans cette Vierge à l'enfant... On s'attend à entendre s'élever les notes du Pie Jesu de Lili Boulanger...

Politique 2

En 1900, Laurent Tailhade rassemblait un choix de textes polémiques — liés pour la plupart à l'Affaire Dreyfus — sous le titre Imbéciles et gredins. Aujourd'hui encore, ces deux termes suffisent à esquisser une typologie fort acceptable de la classe politique.

dimanche, 23 octobre 2005

Smoking / No smoking

Autrefois, les Craven "A" avaient un bout de liège — "cork tipped", était-il précisé sur le paquet. Les cigarettes Week-end, commercialisées par le SEITA dans les années 60, présentaient la même particularité. "C'est pour ne pas se salir les lèvres", précisait un des clochards du film Porte des Lilas...

Aujourd'hui, comme tout le monde, je m'efforce de renoncer au tabac. L'embout de pseudo-liège ("plain-tipped") se révèle, paraît-il, d'une faible efficacité pour prévenir le cancer du fumeur.

Béotisme 2

France Musique, ce matin. Un musicologue fort savant — ou peut-être un interprète — pontifie et nous assène une explication de texte musicale, illustrations au piano à l'appui. Ce pédantisme satisfait ! Quel ennui pour l'auditeur qui n'a jamais su déchiffrer une partition !
Faut-il, pour goûter Proust, connaître la définition de l'hyperhypotaxe, les règles d'accord du participe passé des verbes pronominaux ? Je pense à Cadou :
"La sémantique ? connais pas !
Je me ris de l'anacoluthe
Dites-moi quels sont ces gravats
Qui dégringolent sur mon luth !"
 
("Le portrait fidèle", in Les Biens de ce monde, 1949-1950)

samedi, 22 octobre 2005

Vocabulaire

Au hasard de la toile, je tombe sur une page d'invectives adressées au "Stalker". Je n'ai pas retenu l'identité du cacographe auteur de ce torchon virtuel, ni cherché à démêler les motifs de sa hargne. Me frappe, en revanche, qu'il puisse reprocher à son adversaire — et en tirer argument à charge — la richesse de son vocabulaire. Que celle-ci amène le clabaudeur à prendre conscience de sa propre indigence lexicale l'autorise-t-il à ricaner de ceux qui possèdent un dictionnaire et savent l'utiliser ? L'ignarerie satisfaite ignore toute vergogne.

Ectoplasme

J'ai cru un moment que Marc-Édourd Nabe existait vraiment !