Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

samedi, 22 août 2020

Lentilles vert émeraude 6

Mise en épigraphe à la première partie du libelle de Léon Bloy, J.-K. Huysmans de l'Académie Goncourt, cette phrase, tirée de L'Abandon à la Providence divine, du père de Caussade :
"Les âmes qui marchent dans la lumière chantent des cantiques de lumière..."
Je lis d'abord : "Les ânes qui marchent dans la lumière..."
Et je me souviens qu'on relève, chez Rabelais, ce lapsus blasphématoire — qui n'est peut-être qu'une coquille imputable à l'imprimeur...

Écrire un commentaire