Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 15 avril 2009

Météo 27

Un vent d'ouest sauvage et frileux pourchasse de lourds nuages pansus dans le ciel blanc. À peine ai-je — ignorant la menace — commencé à tondre le gazon hirsute qu'une pluie diluvienne s'abat sur le jardin.

dimanche, 12 avril 2009

"Woman is the Nigger of the World"

"Nous voici, quant à cette loi de principe, en opposition avec MM. D’Eichthal et Ismaël Urbain, à qui "le noir paraît être la race femme dans la famille humaine, comme le blanc la race mâle [...] le noir, de même que la femme, étant privé des facultés politiques, scientifiques et créatrices ; mais, comme elle, possédant au plus haut degré les qualités du cœur, les affections et les sentiments domestiques, la passion de la parure, de la danse et du chant."" (Ausone de Chancel, "Cham et Japhet ou De l'émigration des nègres chez les blancs considérée comme moyen providentiel de régénérer la race nègre et de civiliser l'Afrique intérieure", Revue britannique, septembre-octobre 1859)

Petite anthologie portative 51

Le poète pense.

Il s'assoit, il regarde, il bouge, il sort, le poète, de penser.
Puis se tait.
Il sourit intérieurement à la pensée qui vient. Le poète monte au ciel.

Il formule le monde.

(Christophe Tarkos, "La poésie est une intelligence" — extrait —, Écrits poétiques, P.O.L., 2008)

mercredi, 08 avril 2009

A small, good thing 3

Le sourire de la jeune fille en coupe-vent jaune qui distribue les "gratuits" à l'entrée du métro...

mardi, 07 avril 2009

Bon Usage

Après un week-end lorrain, retour à Lille par la Belgique. Passage à proximité de Gembloux, toponyme qui reste pour moi associé aux éditions Duculot et à l'irremplaçable Grévisse. Je garde toujours à portée de main, sur ma table de travail, l'exemplaire du Bon Usage (8e édition revue, troisième tirage, 1964) acheté d'occasion à un camarade, il y a bien des lustres, au moment de ma première inscription à l'université.

lundi, 06 avril 2009

Choses vues 2

À Obernai, dans la vitrine d'un marchand de vin, un écriteau proclame : "Vendange tartive".

samedi, 28 mars 2009

Amour des listes et orgue 3

Vieux vinyles, au fond d'une armoire :

Durutti Column, Another Setting ;
The Flying Lizards, The Flying Lizards ;
Edgar Froese, Pinnacles ;
Jon Hassell & Brian Eno, Fourth World, vol. 1 ;
Malcolm Mac Laren, Fans ;
John Surman, The Amazing Adventures of Simon Simon ;
Terence Trent d'Arby, Introducing the Hardline according to ... ;
Tom Verlaine, Words from the Front.

Et ...

Saint-Saëns, Symphonie n°3 "avec orgue" (Chicago Symphony Orchestra, dir. Daniel Barenboim).

samedi, 21 mars 2009

"Optima vinetis satio..."

Bel après-midi soleilleux et frais, petit vent crispé. Jusqu'à la tombée de la nuit, travail dans la vigne, sur les côtes de Clermont. L'esprit vagabonde pendant que les mains s'activent, maladroitement, à attacher les sarments aux fils de fer rouillés. Nous rêvons de vendanges futures parmi les arpents abandonnés, livrés au ronces et aux herbes folles.

"Étonnez-moi, Benoît"

"Par ma foy (dist Picrochole), je ne lui baiseray jà sa pantofle."

lundi, 16 mars 2009

Boischaut

Ce week-end, Foire aux Vins de Saint-Amand-Montrond. À l'ouverture, un houraillis de politiques investit la halle d'exposition, vibrionne de stand en stand, distribuant sourires de commande et poignées de mains ; les badauds ébaubis se chuchotent le nom du ministre et flashent à tout-va. À l'écart de ces indiscrètes turbulences, nous allons déguster sauvignon de Venesmes ou des coteaux du Giennois, saint-véran et montlouis. Passons sur les festivités de l'après-midi... Le dimanche, promenade musarde par les routes buissonnières du Boischaut : Drevant — site gallo-romain et horloge à aiguille unique —, château d'Ainay-le-Vieil, église abbatiale de Puyferrand. Matinée fraîche, timidement ensoleillée ; paix des villages aux rues désertes, jonquilles sur les talus. Déjeuner tardif à l'auberge de Faverdines, dont les fenêtres donnent sur les prés. Nous rentrerons par Épineuil-le-Fleuriel, où le touriste est invité à visiter la "maison d'école" du Grand Meaulnes, longtemps classique favori des collèges, que sans doute on ne lit plus guère aujourd'hui.