Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mercredi, 29 juin 2011

Petite anthologie portative 66

Tu sei come una terra
che nessuno ha mai detto.
Tu non attendi nulla
se non la parola
che sgorgherà dal fondo
come un frutto tra i rami.
C'è un vento che ti giunge.
Cose secche e rimorte
t'ingombrano e vanno nel vento.
Membra e parole antiche.
Tu tremi nell'estate.

(Cesare Pavese, La terra e la morte — Le Poesie, Einaudi, 1998)

mardi, 28 juin 2011

Météo 32

Orage : le ciel se fâche tout noir.

vendredi, 24 juin 2011

Colours 5

Vernissage à la Maison du Tourisme d'une petite bourgade des Combrailles. Œuvres d'artistes locaux, retraités, autodidactes fiers de leurs plats d'épinards. Fromage et pain d'épice, brioche aux pralines, saint-pourçain blanc. Il y a là un photographe anglais végétalien avec un superbe polo jaune serin, un ancien libraire reconverti dans les foies gras, une minuscule vieillarde revêche tenant en laisse un affreux petit caniche noir. Le chien est affublé d'une casquette rouge à pois blancs ; nous parlons avec le libraire du Dictionnaire de cuisine d'Alexandre Dumas, de la rue Servandoni et des romans de Mauriac...

dimanche, 19 juin 2011

Réponse aux injures et calomnies...

Il n'est jamais très agréable qu'une mouche à merde vienne se poser sur votre tartine de confiture.

samedi, 04 juin 2011

Pauvre Vialatte 2

Après le théâtre de rue, la lecture de rue.
"Hier — pouvait-on lire dans La Montagne du 29 mai dernier —, «La Librairie» accueillait les lectures de Vialatte à la demi [sic]." Une photographie, montrant une liseuse plantée devant un pupitre en pleine rue piétonne, et un court article (dont on appréciera au passage le style et la rigueur typographique) éclairent un peu ce galimatias : "À l'occasion de L'année Vialatte et de la manifestation à vous de lire ! «La Librairie», rue Pascal à Clermont-ferrand, proposait une série de lectures de chroniques d'Alexandre Vialatte. Dès 10 h 30, les premières lectures ont commencé et se sont poursuivies durant toute la journée, où pas moins de 22 personnes se sont relayées en continu toutes les demi-heures. Les textes ont été tirés au sort, et été composés à partir de ses célèbres chroniques, ainsi que d'un extrait du Bestiaire."
On rapprochera ces "manifestations" — ces pitreries qui semblent se multiplier depuis "l'affaire" de La Princesse de Clèves, de ce qu'écrivait Georges Steiner dans les belles pages de son "lecteur peu commun" : "La lecture authentique requiert le silence [...] C'est un silence vibrant, une solitude peuplée par la vie du monde. Entre le lecteur et le monde [...] le rideau est tiré." (in Passions impunies, Folio/Essais, 2001)

vendredi, 20 mai 2011

"Jeter un homme aux chiens..."

"Quant à la société et confederation qu'elles dressent entre elles pour se liguer ensemble, et s'entresecourir, il se voit des bœufs, des pourceaux, et autres animaux, qu'au cry de celuy que vous offensez, toute la troupe accourt à son aide, et se rallie pour sa deffense."

(Montaigne, Essais, II, 12)

lundi, 16 mai 2011

Vivre et penser comme des porcs

"L'événement nous reconduit à ce que nous sommes."

(Louis Calaferte, Lignes intérieures - Carnets 1974-1977, Denoël, 1985)

 

mercredi, 04 mai 2011

O fortunatos nimium... 3

Ravas.jpgDeux journées à la campagne. Travaux rustiques avec mon fils. Les outils rangés, nous allons en fin d'après-midi visiter les moutons. Les petits ravas au chanfrein mâchuré, nés il y a un jour ou deux, sont encore mal assurés sur leurs pattes grêles. Chaleur un peu lourde. Les grillons stridulent, inlassablement.
Plus tard, au crépuscule, nous pêchons un moment dans un grand calme au bord de la Sioule. Le versant boisé d'en face dégringole à la verticale jusqu'à l'eau noire. Je retrouve sur mes doigts le remugle âcre et tenace des vers de terreau. Souvenirs des parties de pêche de l'enfance...
Nous dînerons, au retour, d'une vaste omelette au lard et d'une bouteille de bordeaux.

mardi, 26 avril 2011

Que choisir ?

L'un de nos voisins a enterré sa femme la semaine passée. Il a fait appel au croque-mort d'une autre commune : les tarifs étaient beaucoup plus avantageux.

lundi, 25 avril 2011

Crachats et chocolats

"Si qu'y r'viendrait ! Si qu'y r'viendrait,
L'Homme Bleu qui marchait su' la mer..."

... il susciterait moins d'intérêt que le lapin de Pâques ou Yvette Horner.