Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mardi, 23 octobre 2018

Je me souviens..

Jean-Claude Brisville ouvre son recueil de souvenirs, Quartiers d'hiver (De Fallois, 2006) par quelques pages de "Je me souviens" à la manière de Perec. De crainte, peut-être, qu'on ne lui reproche de s'être approprié une formule dont l'auteur de La Vie mode d'emploi eût pu revendiquer la paternité, Brisville — qui évoque un peu plus loin les "trois peintres de Ripolin" — allègue en épigraphe, par antéoccupation, la propre dette de Perec :
"Je me souviens de Je me souviens (1946-1961) de Georges Perec, le titre, la forme et, dans une certaine mesure, l'esprit même de ces notes s'inspirant de I remember, de Joe Brainard."

Écrire un commentaire