Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

vendredi, 15 février 2019

Silènes

Arrivés hier, deux petits volumes d'André Blanchard que je ne possédais pas : Pèlerinages et Autres directions — Carnets 2006-2008 (Le Dilettante, 2009 et 2011). Bonheur de retrouver ce désenchanté, si proche par la manière et par l'esprit, de Calaferte ou Perros, autres dyscoles au grand cœur et à la plume alerte. Les couvertures sont hideuses, mais les livres — tels les "silènes" de Rabelais — sont au-dedans pleins d'une "celeste et impreciable drogue".
Au hasard, ce portrait express de Bloy, qui résume fort justement la duplicité — au sens premier du mot — du personnage :
"Bloy : la sébile dans une main, le goupillon dans l'autre, avec lequel, selon qu'on lui donne ou non, il asperge ou assomme." (Autres directions, p. 144)
Bien vu. C'est dit en trois lignes. Bloy est  — comme le sera plus tard Céline —, un vociférateur enragé, un imprécateur féroce dont la verve comminatoire époustoufle, en même temps qu'un pleurnichard rancuneux et vaguement répugnant. Ce sont là des gens qu'on admire — admirer "se dit aussi de la surprise que cause ce qui paraît extrême, excessif dans son genre" selon l'Académie —, mais qui ne suscitent guère de sympathie.
André Blanchard est, au contraire, de ceux qu'on aurait aimé connaître, pour ses "révoltes logiques", ses vacheries, ses faiblesses, sa pudeur ou sa mélancolie... Pour son humanité. Simplement.

Commentaires

Une petite parodie qui vous amusera peut-être :

https://encyclopediedurien.blogspot.com/2019/02/algebres-de-quaternions.html

Bien à vous,
Robert Férillet

Écrit par : Robert Férillet | samedi, 16 février 2019

Ce changement de style de couverture dans les années 2000 reste incompréhensible. Alors que quand il était édité aux éditions Herti
les livres étaient beaux

Écrit par : Serge | lundi, 18 février 2019

Il semble assez difficile de trouver les livres publiés naguère aux éditions Erti. Ceux, peu nombreux, que proposent les vendeurs d'occasion atteignent des prix totalement délirants.

Écrit par : C.C. | lundi, 18 février 2019

Écrire un commentaire